Antoine Percilly n’en croirait pas ses yeux… cet architecte vichyssois, l’un des plus doués et des plus prolifiques de son temps, se demanderait bien qui a bien pu avoir l’idée d’accoler à l’un de ses hôtels particuliers, ce curieux cube de béton et de verre, le faisant basculer dans le XXIe siècle. Le phénomène n’est pas isolé. deux maisons de ville qui n’en font plus qu’une, une usine transformée en loft… rencontre entre loft et lift avec le cabinet d’architecture Alvergnat.

Vous ne réussirez pas à faire dire à Nathalie Alvergnat que passer ses vacances d’été à Vichy étant enfant aurait pu la prédisposer à l’architecture. Elle préférera vous parler du Maroc ou de l’Iran avant d’avouer que la réhabilitation des bains Lardy était peut-être, finalement, le commencement de quelque chose.

_MG_7629_pt

Si elle avait besoin d’adopter un claim (comme disent les publicitaires), l’agence pourrait légitimement revendiquer cette promesse : vous accompagner tout au long de la vie. De la crèche au crématorium en passant par l’école, la villa, le bureau, la résidence séniors, l’EHPAD… Alvergnat fait tout ça ! Ne pas se laisser enfermer dans un style d’architecture ou un genre de bâtiment, telle est la philosophie de l’agence.

Évidemment à Vichy, l’agence Alvergnat est très présente sur les marchés de la restauration ou de l’extension de villas. Pas facile d’habiter des maisons datant parfois de plus d’un siècle et souvent conçues pour la villégiature. Comme le dit Nathalie « on ne vit plus aujourd’hui dans les mêmes espaces qu’hier ».

_MG_7667_pt

Mais attention, l’open space est au bureau ce que la cuisine américaine est à l’habitat : la vérification de la maxime sartrienne qui veut que l’enfer ce soit les autres. Et c’est donc intelligemment qu’avec Nathalie les cloisons deviennent mobiles et que les meubles se transforment en séparations. On se croirait à La Maison France 5, avec Gaëlle et Karine, le dilemme du choix en moins !

Mehr Licht ! L’homme 2.0 a besoin de grands espaces mais aussi de lumière, alors l’agence joue les perce-murailles. Pour faire entrer la lumière tan- tôt elle agrandit les ouvertures, tantôt elle en crée de nouvelles, avec toujours un souci d’intégration dans le bâti existant et son environnement.

Autre spécialité de l’agence Alvergnat : la réaffectation. Là c’est Raphaël, le frère, qui nous en parle depuis son exil doré de Grenade. « Aujourd’hui certains locaux industriels et commerciaux des petites couronnes urbaines se vident et s’offrent à l’habitation. Pour un architecte, ces grands espaces de plusieurs centaines de mètres carrés sont des feuilles blanches où la création peut librement s’exprimer »… Dans un loft, la quête d’espace et de lumière s’exprime avec davantage de force en se parant en plus de la beauté sans fard des éléments bruts : brique, béton, acier, verre, bois…

Un des derniers relookings de l’agence, c’est le nano Flatiron Building entre le quai d’Allier et l’avenue Pierre-Coulon, flagship local de la Société française de radiodiffusion, branche affaires. Sans doute avez-vous déjà oublié le bâtiment terne qu’il était il y a encore quelques semaines. A présent c’est une construction épurée et moderne suré- levée d’un roof-top qui se met au diapason de la nouvelle esplanade du lac.

_69A76921_pt

Souvenez-vous que si vous voulez vous faire ravaler la façade, si votre balcon a besoin d’être lifté ou votre corniche retendue, il en va de l’esthétique en chirurgie comme en architecture : les interventions les moins visibles sont toujours les plus réussies.

Revenir aux articles