Pour qui en a soupé des hôtels de chaînes et de leur ambiance aseptisée, Vichy Destinations propose un stop à Vichy, dans ses alentours proches ou sur les hauteurs de la montagne bourbonnaise. À la découverte de lieux insolites nés de l’imagination anti-conformiste de leurs hôtels.

LA CABANE DE RÉMI

CANOPÉE-LIT

BELLERIVE-SUR-ALLIER

Il est perché Rémi. Ses potes ne comprennent pas ce qu’il bricole là-haut dans sa cabane… Lui, il sait très bien ce qu’il fait. Certes il n’a pas inventé le concept des cabanes dans les arbres, l’idée aurait été lancée par une certaine Lucy, il y a plus de 3 millions d’années, quelque part entre l’Ethiopie et l’Erythrée. Mais revenons à nos moutons, s’il n’a pas inventé ce type d’habitat, en revanche il l’a sérieusement fait évoluer. C’est peut-être la conséquence d’une précédente carrière dans l’immobilier mais Rémi n’envisageait pas un lieu de vie, fut-il temporaire, sans tout le confort d’un studio dans le Marais (coin cuisine, salle d’eau, douche, WC…) et couchage pour quatre personnes ! Compte tenu de sa localisation entre golf et hippodrome, c’est le meilleur rapport proximité / dépaysement de la place. Sa clientèle d’ailleurs est atypique : majoritairement des touristes évidemment, mais aussi des locaux, des
journalistes de proximité, des écureuils, des maris qui ronflent trop pour aller dormir sur le canapé du salon, et même des curistes ! Beaucoup de monde en somme. Assez pour être en avance sur le timing de son business plan, assez pour envisager l’ouverture prochaine de nouvelles cabanes… différentes ! Assez aussi pour river leur clou ou clouer leur rivet aux narquois.

Infos : www.lacabanederemi.com

CAMPING RÉTRO PASSION

LES VACANCES À LA PAPA

CHÂTEL-MONTAGNE

Comme souvent, ce sont d’histoires ordinaires que naissent des aventures exceptionnelles. Celle d’Isabelle et Denis, pour attachante qu’elle soit, ne déroge pas à cette règle. Lui travaillait dans le bâtiment, elle dans les assurances, tous les deux en banlieue parisienne… On entend déjà Nino Ferrer en petite musique de fond. Denis avait deux passions. L’une facile à vivre : la cuisine. La seconde, un peu plus envahissante une collection de véhicules anciens, de plaques publicitaires,
de vinyles… en réalité, de tout l’univers vintage. Isabelle, elle, sa passion, c’est Denis
et sa famille. Et le jour où sa boîte ayant fermé, il a perdu son travail. Ils ont décidé
tous les deux de changer de vie et se sont mis en quête d’un petit camping à racheter, sur le Bon Coin, avec une petite idée derrière la tête. Oh ! pas en bord de littoral, pas même à Knokke le Zout, compte tenu de leurs modestes moyens. Ç’aurait pu être en Haute- Saône, dans le Perche, ou à Vesoul, mais finalement ce sera Châtel-Montagne, à 25 kilomètres de Vichy.

À peine installés, Denis a rapatrié ses joujoux au camping, tous sans exception, DS, 404, Tractions, R16… sont en parfait état de fonctionnement. En plus de la clientèle des habitués, des passionnés de l’auto- mobile ont commencé à venir s’aérer le carburateur à la campagne, s’enrichir le mélange en altitude. Pour les locaux qui veulent en prendre plein les mirettes sans louer un des 26 emplace- ments ou une des 7 locations, le restaurant du camping est ouvert aux curieux et deux brocantes destinées à évacuer les surplus sont organisées mi-avril et fin septembre. Dans la salle du restaurant, l’expression « style inimitable » n’a jamais aussi bien porté son nom !

Infos : www.camping-retro-passion.fr

LES ROULOTTES DE LA SAIGNE

LA RUÉE VERS L’AIR

CREUZIER-LE-VIEUX

Sans faire de bruit, Nathalie et Patrick Horiot, travaillent doucement mais résolument à l’œuvre tranquille d’une vie déjà bien pleine. Ils remontent le temps dans le vallon de la Saigne, car lorsqu’ils ont racheté ce domaine, il y a plus de 20 ans, le grand logis, connu dès le XVe siècle, menaçait ruine. Mais à cœur vaillant (et à mari dans le bâtiment), rien d’impossible. Aujourd’hui le bâti est sauvé et accueille dans ses huit chambres jusqu’à 25 personnes. Mais ils n’en ont pas fini pour autant et c’est à présent à tout le vallon qu’ils s’attèlent, bien décidés à lui rendre sa continuité, ses espaces ouverts et préservés, tels qu’ils l’étaient quand ce grand domaine agricole tournait à plein, entre chasse, élevage et vigne. Leur leitmotiv : la renaturation. Mais qu’on se rassure, dans leur quête du passé, les pacifiques époux Horiot n’ont nulle intention de rétablir le servage !

Ils destinent à terme ces lieux retrouvés à des activités bien contemporaines comme
des évènementiels familiaux (mariages, cousinades…), professionnels (séminaires, résidences d’artistes…) ou simplement récréatifs, notamment autour d’une passion équine. C’est dans ce contexte et par goût des métissages qu’ont fleuri leurs premières roulottes destinées à des amateurs d’hébergements disruptifs. Il n’est point ici question de ces roulottes à la chaîne, amputées de leurs roues et parfois sinistrement posées sur des parpaings. Celles de la vallée de la Saigne ont les leurs de roues, bien à elles, même si elles ne tournent plus que dans les beaux rêves que font leurs hôtes. La plus petite, La Bohème, est une vraie roulotte de forain, datant des années 50 dont tout l’intérieur a été reconstitué, essentiellement « made in la chine » (sans majuscule), dans une veine gipsy plus vraie que nature. On pourrait aussi l’appeler la faiseuse de bonne aventure.

Sous ses faux airs de wagon,Les années folles est, quant à elle, une longue roulotte de chantier abandonnée à la fin des grandes campagnes de construction des routes dans les années 20. Elle a conservé son mobilier d’origine et jusqu’à son manteau de cheminée duquel on s’attend à voir surgir à tout moment le fantôme du docteur Loveless.

Infos : 06 86 71 98 73

LE CHALET DU GARDIEN

BIENVENUE DANS LA 4e DIMENSION

VICHY

«Elle n’avait pas plus que dix pouces de haut, et un éclair de joie passa sur son visage à la pensée qu’elle était maintenant de la grandeur voulue pour pénétrer par la petite porte… ».

Si comme Alice vous êtes amateurs d’expériences extraordinaires, nous vous proposons, le temps d’un week-end, de séjourner vous aussi au pays des merveilles. Dans cette maison qui fut longtemps considérée comme la plus petite de Vichy, l’espace intérieur se déploie verticalement, créant sur sept niveaux et une trentaine de mètres carrés un univers miniature magique. Inscrit à l’inventaire supplé- mentaire des Monuments historiques en 1988, le Chalet du Gardien, fut primitivement construit pour loger le cochet d’Hubert Colombier, bâtonnier au tribunal de Cusset qui fit percer la rue éponyme voisine et bâtir de part et d’autre des villas de rapport. Dans cette minuscule bâtisse, le cochet tenait également la conciergerie de cette rue longtemps privée et fermée par des grilles.

En 2012, Brigitte et Philippe Guimard, ayant quitté Lyon pour Vichy, rachetèrent ce mini chalet et après en avoir rénové la façade, aména- gèrent l’intérieur pour lui rendre sa vocation d’habita- tion et en faire une maison d’amis indépendante. Avis aux couples ou familles avec un enfant, si vous n’avez pas peur d’emprunter ces petits escaliers raides, vous pourriez fort bien croiser un chapelier fou ou un lièvre pressé !

Infos : 06 20 59 65 90