Dans le même élan de construction, en 1863, l’officier d’ordonnance de Napoléon III, le comte de Clermont-Tonnerre, passe commande pour un chalet dans la même veine architecturale que les villas impériales.

C’était là que logeait le service de sécurité. Certaines sources indiquent qu’une galerie souterraine le reliait aux chalets Marie-Louise et de l’Empereur pour faire passer les plats cuisinés. On peut logiquement supposer que c’était également un moyen discret pour le service de sécurité de veiller sur Napoléon III. Le roi des Belges, Léopold 1er y résida en 1864. Un petit pavillon, de style néo gothique, lui est adjoint en 1905. Construit par l’architecte André Blanc pour le docteur Henri de Labaudie, il devait servir de garçonnière pour son fils. Sur l’un des piliers de l’enceinte, donnant sur la rue, on repère le nom sculpté de ce chalet.

  • Environnement : Lac ou plan d'eau à moins de 300 m, En ville, En centre historique
  • Patrimoine historique
  • Maison
  • Quartier historique
  • Type(s) : Site et monument historiques

Langues parlées

  • Français

Services & équipements

  • Parking à proximité

Tarifs & paiement

Accès libre. Visible de l'extérieur uniquement.
Bâtiment Privé.

Gratuit