Confiée à Jean Lefaure, architecte de l’État auprès de la Compagnie fermière, cette première résidence porte le prénom de Marie-Louise.

Achevée en 1863, elle arbore de fausses briques de couleur ocre et jaune disposées en damier et des frises de bois clair. Mais ses galeries, sur deux niveaux, où l’empereur aimait fumer et bavarder en bonne compagnie, donnaient sur la rue. Napoléon III s’agaçait d’être à la merci d’admirateurs importuns. De plus, une scène de ménage impériale mit un terme au séjour vichyssois de l’impératrice en juillet 1863. Ce qui expliquerait la demande de Napoléon III, à l’architecte Lefaure, de bâtir deux autres chalets. L’un, en l’honneur de sa dame impériale, pour se faire pardonner ses incartades amoureuses. Et, l’autre afin de retrouver plus d’intimité. Les désagréments liés à l’aura impériale ne semblent-ils pas attestés par Flaubert ? Lorsqu’il était en villégiature à Vichy, pour accompagner sa mère en cure, l’écrivain se moquait de ces fans du Second Empire : « des bourgeois qui se disputaient les chaises du parc » où le séant impérial avait pu se poser.

  • Environnement : Lac ou plan d'eau à moins de 300 m, En ville, En centre historique
  • Patrimoine historique
  • Maison
  • Quartier historique
  • Type(s) : Site et monument historiques

Catégories

  • Inscrit (CMN)
  • XIXe siècle

Langues parlées

  • Français

Services & équipements

  • Parking à proximité

Période d'ouverture

Toute l'année, tous les jours.

Tarifs & paiement

Accès libre. Visible de l'extérieur uniquement.
Bâtiment Privé.

Gratuit

Les visites guidées « Second Empire » et « Belles Villas » proposées par Vichy Destinations comprennent un arrêt devant les chalets. Renseignements au 04 70 98 71 94.

Individuelle

  • Visites individuelles libres en permanence

Groupes

  • Visites groupes guidées sur demande