Originellement annexe de l’hôtel Magenta, elle était destinée à une clientèle huppée qui ne "descendait" pas à l’hôtel, mais vivait en villégiature comme à la ville, entourée de ses domestiques. Porte en chêne sculpté et garde-corps de style Art nouveau.

Construite en 1907, elle porte la signature architecturale néoclassique d’Adrien Dacq, à qui l’on doit également l’hôtel Lutetia (dans sa version locale) et la villa La Tourelle. Gravée sur sa façade, la mention « Téléphone Lumière électrique » ancre à jamais le bâtiment dans les premières années du XXe siècle.

  • Patrimoine historique
  • Type(s) : Site et monument historiques

Catégories

  • Art nouveau ou Art Déco
  • XXe siècle

Langues parlées

  • Français

Période d'ouverture

Toute l'année, tous les jours.

Tarifs & paiement

Accès libre. Visible de l'extérieur uniquement. Propriété privée.

Gratuit