Tant pour ce qu’il est – un lieu de culture vivante – que pour ce qu’il représente – un symbole du riche patrimoine vichyssois – l’Opéra est sans conteste LE lieu le plus emblématique de la Ville de Vichy

Frédéric Aguilera – Maire de Vichy

23 manifestations émaillent l’été de notre cité thermale du 28 juin au 25 août 2019 ! Opéra, Ballet, Théâtre Musical, Concerts Jazz, Comédie Musicale, concerts symphoniques sont au rendez-vous ! Sans oublier deux expositions exceptionnelles : « Portrait(s) », notre rencontre photographique – du 14 juin au 8 sept. 2019. « Il était une fois… Vichy Reine des villes d’eaux » qui retrace 2000 ans d’histoire de notre ville thermale – au Palais des Congrès du 14 juillet au 3 novembre 2019.

Extrait du programme

JOAN BAEZ – FARE THEE WELL TOUR

Mardi 16 Juillet – 20h 

La tournée d’adieu de Joan Baez fait partie des événements majeurs de cette année !Chaque soir, dans le cadre de son « Fare Thee Well Tour », l’icône des sixties invite ses fans à retracer avec elle soixante ans de musique. Un moment d’exception, chargé d’émotions.

Pour Joan Baez, musique et engagement social sont indissociables. Cette figure emblématique de la contre-culture a milité contre la Guerre du Vietnam, a chanté à Woodstock, a marché aux côtés de Martin Luther King et s’est levée à plusieurs reprises contre la dictature partout dans le monde. Un combat de chaque instant que Joan Baez mène aujourd’hui encore, avec toujours autant de ferveur. Début 2018, Joan Baez a ravi ses fans avec un nouvel album intitulé « Whistle Down the Wind ». Cet opus – le premier depuis dix ans, le précédent étant « Day After Tomorrow » – compile des chansons écrites par Tom Waits, Mary Chapin Carpenter ou encore Josh Ritter.

Plus de vingt ans après un concert mémorable à l’Opéra de Vichy, Joan Baez foule à nouveau ses planches pour une dernière et unique représentation.

LES PÊCHEURS DE PERLES

Vendredi 2 Août – 20h 

De Georges Bizet – Opéra en trois actes – Livret d’Eugène Cormon et Michel Carré – Nouvelle production : Opéra de Pforzheim – Opéra Éclaté – ScénOgraph Scéne Conventionnée Théâtre et Théâtre Musical – Figeac/ Saint-Céré

À vingt-cinq ans, auréolé d’un premier prix de Rome, Georges Bizet se voit confier par l’Opéra- Comique de Paris la composition d’un opéra intitulé Les Pêcheurs de Perles. Bien que basé sur un livret manquant de consistance et vraisemblance, cette œuvre s’impose à travers les siècles comme l’une des plus abouties et plus représentées après Carmen.

Elle comporte de nombreux « tubes » dont la fameuse Romance de Nardir, immortalisée par les plus grands ténors, et le duo Zurga/Nadir Au fond du temple Saint. C’est donc à la richesse et à l’élégance de la musique que l’on doit l’épaisseur des personnages et l’expression de l’intensité des situations, des sentiments et des passions.

Le metteur en scène Éric Perez mise, dans cette nouvelle production créée en février 2019 à l’Opéra de Pforzheim en Allemagne et reprise par le Festival Opéra de Saint-Céré, sur la jeunesse : jeunesse de Bizet, jeunesse de ses personnages, jeunesse des interprètes, jeunesse d’une inspiration musicale et jeunesse d’un livret qui en reflète la naïveté.

La scénographie épurée de Ruth Gross divulgue un plan incliné recouvert d’un grand voile, lieu unique du sommeil des ombres, où diverses projections symbolisent les différentes hallucinations des personnages et dessinent l’étrange qui transcende le quotidien : les images d’un pays inventé par les protagonistes, d’un pays rêvé par le public.

LE TRICORNE EL SOMBRERO DE TRES PICOS

MERCREDI 14 AOÛT à 20H 

Célèbre danseur et chorégraphe espagnol, mêlant danse classique et flamenco, Antonio Márquez et sa compagnie de danse présentent à l’Opéra de Vichy deux ballets qui font leur renommée. Triomphe artistique au début du XXe siècle, l ́histoire de la chorégraphie du Tricorne commence quand Sergei Diaghilev, des Ballets Russes, commande à Manuel de Falla une musique chorégraphiée par Léonide Massine, avec Pablo Picasso aux décors et costumes. Considéré comme la première pierre fondatrice de la danse classique espagnole, ce ballet se base sur la pantomime du Gouverneur et la meunière, d’après le roman de Pedro Antonio de Alarcón.

Pièce orchestrale en un mouvement du compositeur français Maurice Ravel, le Boléro fut composé à l’origine pour un ballet à la demande de l’actrice et danseuse russe Ida Rubinstein. Créée en 1928 au Palais Garnier, cette musique lancinante et envoûtante séduit de nombreux chorégraphes dont Antonio Márquez qui créé sa propre version du Boléro en 2005, et le reprend depuis dans le monde entier où il remporte un succès phénoménal. Cette œuvre, la plus jouée et reprise au monde, incarne la volonté de Ravel de restituer et de réinventer les mouvements de danse à partir d’une modulation chromatique qui débute et se conclut par une ritournelle.

Tout le programme

Retrouvez tous le programme de la saison estivale de l’Opéra de Vichy sur son site, sur les réseaux sociaux ou par téléphone au +33 (0)4 70 30 50 30.